SUIVEZ NOUS AUTOUR DU MONDE...

10 mois pour faire le tour de la grande boule bleue.
On l'appelle la planète bleue et nous la voyions plutôt moitié bleue et moitié "couleur sable", le tout ponctué de nuages blancs.

Bleue comme la mer, ... bleue comme la houle et ses vagues parfaites, que nous avons hâte de surfer. Voir la côte vue du line-up, glisser le long d'un mur de cristal et voir les coraux sous nos planches...Instant magique.

Sable comme la terre, ... la terre des hommes, et sable comme la couleur de la peau sous le soleil. Ces hommes et cette terre que nous souhaitons tend découvrir, sa chaleur et ses échanges.

Et enfin blanc comme l'écume, ... les nuages, et surtout les sourires à venir.

02/11/2007

Le Sud de L' Inde et ses plaisirs...

Apres Goa, nous mettons le cap au 180 toute, vitesse maximum et la barre a babord. Nous partons dans le Sud. ROute sur Cochin, mais avec un petit arret quelques heures plus au Nord , a Thrissur, ou nous passerons une journee et une nuit, pour aller faire un gros bisous aux Elephants.

Etonnants animaux, surtout par leur intelligence. Les voir comprendre leur cornac seulement par la parole, et pour tout un tas d'actions relativement compliquees, c est incroyable. ET puis ils sont comme tous les gros mammiferes, les baleines ou les dauphins, ou autres, gigantesques avec de tout petits yeux dans lesquels il semble luire une lueur d intelligence et de douceur... Et c est en fait un peu etrange car leur condition de semi captivite nous met un peu mal a l aise. Quant on sait ce que certain de ces animaux sont capables d'avoir comme reactions tres evoluees et complexes, on se demande ce qu ils pensent. Mais en meme temps, je ne crois pas qu il reste trop d'elephants sauvages en asie. Peut etre que ce genre de ferme ou on les fait travailler est un des derniers refuge pour eux. Un peu triste tou ca. En tout cas lorsqu'ils sortent tout decores pour aller au temple porter des feuilles de palmier, c est magnifique. Comme promis a Doudousme et a Gabin, voici quelques photos.


















Puis direction COCHIN pour deux ou trois jours dans cette ville compose de 4 iles et d un bout de cote, ou l on se ballade en bateau. 4 roupies (8 centimes d euros) la traversee. C est incroyable. Cela donne une idee du revenu des gens ici (environ 30 euros par mois). Car si les restos permettent de se regaler pour 2 euros, si le train permet de faire 1500 km pour 20 euros en couchette, il faut se rendre compte que tous les indiens qu on croise la sont d'un niveau social deja correct. Et lorsqu on prend le bus, ou le bateau donc, on voit des prix de l ordre de quelques centimes d euros le deplacement, soit une somme accessible au plus grad nombre, et cela remet les choses a leur place.
Mais COCHIN n est qu une etape vers ALLEYPEY, ou l on embarque sur les celebres backwaters, immenses caneaux creant tout un labyrinthe entre les rizieres, les villages et la jungle. Et c est un des endroits les plus remommes du KERALA (etat du Sud) et meme de l'Inde entiere. Nous allons donc craquer et taper dans notre budget special EXTRA, pour embarquer 24h sur un House Boat, seuls avec uin equipage Indien aux petits soins pour nous et tres sympa... avec nuit a bord. Nous y verrons des aigles, des serpents d'eau, pleins de maisons au bord de l'eau, toutes inondees mais cela parait naturel a leurs habitants visiblement. Les paysages sont magnifiques, et nous passons un moment de serenite et de contemplation...beate!!!
Puis il est temps de prendre le bus, juste quelques heures assis par terre sur un morceau de tole tordue (ca rime avec mal au ....) pour rejoindre Trivandrum, d'ou nous atteignons Kovalam: la cote d'azur de l'Inde. Le coin le plus repute pour les vacances des Indiens aises. D'ailleurs le president Indien nous fera l 'honneur d'une petite visite lors du passage d'Angela Merkel qu il amenera pour une nuit a Kovalam. Sympa sauf que du coup tout le village entre dans un etat de stress incroyable: The officials!! Got to be perfect!!! Papiers d'hotels en douze exemplaires, et coastguard (MNS) tellement zeles qu ils en interdiront le surf pour etre surs de ne pas rater une eventuelle intervention. Bon, je sais qu on a jamais vu des MNS sauver des surfers puisqu en general ce sont les memes personnages ou presques. Mais ici les surfeurs se comptent sur une main, entre zero et trois environ, et les gars n ont pas l air trop habitue a voir partir des petits bonshommes sur une planche dans les vagues du large, alors que la baignade n est pas autorisee au dessus du genou....


Ah oui, le surf, on en parle mais il faut expliquer que Kovalam etait initialement une des etapes de surf en Inde de notre voyage, ou nous devions decouvrir des vagues vierges (on sait qu il y en a, mais on dira pas comment ;-) ou surfer des spots tres peu connus. Et puis finalement, l idee de voir le Taj mahal nous a fait atterir a Delhi et voir le rajasthan, etc.... et l 'idee de trimballer des boards sur 3000 km pour d'hypothetiques vagues sur une semaine ou deux devenait tres deplaisante. Mais comble de la chance, arrives sur place, nous decouvrons des series a 2m, voire 2m50, qui fourniront des vagues tous les jours entre 1 et 2 m.... Et un indien, dote de ce meme sens de la debrouille et des affaires que ces compatriotes, s'est debrouille pour racheter de vieilles planches a des surfers de passage. Du coup tous les ingredients de la recette a plaisir cosmique sont reunis: Vagues et Surfs.... Bien que les vagues ferment beaucoup (pour les non surfeurs, cela veut dire qu elle deroule plus vite qu il ne faut pour qu on puisse les suivre en travers), elles finiront par se ranger et donner de tres beaux pics glassy, puissant, et magiques dans la lumiere du soir... sous la bienveillance du celebre Light House rouge et blanc (Phare).
Nous irons d ailleurs visiter le phare et grimper au sommet d'ou la vue est magnifique.


D ailleurs pour ceux qui voudraient nous rejoindre vite fait en voiture pour le repas de ce soir, voila de quoi programmer leur GPS ;-)Pas de photos de surf ici, trop loin du bord, mais un peu de video pour notre film au retour.
Vraiment Kovalam, nous envoute de son ambiance si detendue et de son cadre magnifique. Pour un St Trop' local, il faut avouer qu il n'y a pas foule (on est au debut de la saison seulement) et les gens du Sud sont tres souriants et tres sympas.

On ne parle meme pas du logement qu on a trouve, car ce serait limite indecent pour des routards... Apres nego et grace a la faible frequentation pour le moment, nous obtiendrons pour le prix de notre budget habituel, une chambre avec balcon sur la plage, au meilleur endroit, refaite a neuve avec TV grand ecran, frigo, ...bref ZE LUXE!!!

Mais voila, les bonnes choses ayant une fin, nous devons des demain repartir pour CHENNAI (Madras) ou nous attend dans trois jours, notre vol pour BANGKOK, prochaince etape de notre Tour du Monde.... La bas, nous retrouverons Cricri et Sandrinette ;-) qui ont deja mis leur maillot et leur tubas dans leur valise.

6 commentaires:

Méf (Fan de la première heure) a dit…

Cet éléphant me permet de comprendre, 20 ans après, le dicton de mon grand père qui se plaignait de sa vieillesse :
"a trop frotter sa trompe, l'on en perd ses pigments".
Quel bel animal. Et dire que certains imbéciles nous apprennent que l'éléphant d'Asie n'a pas de défenses! Grossière erreur ! La seule caractéristique accessible à tous est la taille de ses oreilles (et non de sa trompe, comme certaines mauvaises langues l'auraient souhaité).
Très beau commentaire sur votre rencontre avec ce pachyderme ! La seule fois ou ça m est arrivé, j'étais dans une voiture, et la femelle m'a chargé... Véridique !

La phrase du jour : C'est fantastique lorsque l'on recherche un ami, de le retrouver, grace à internet, à l'autre bout du monde.
Méf (Fan de la première heure)

Anonyme a dit…

Petit test.
Is there anybody out there ?
Mais ou sont ils ?
Prud

Bri a dit…

Avec l'aide d'hugo, je me décide seulement aujourd'hui d'aller voir votre Blog. Je suis très heureuse pour vous, tout à l'air de bien se passer, les articles et les photos sont superbes.
A bientot, gros gros baiser à ma petite mymy et à Fab.
Bri (de Groupama...)

mon mail: bsmirnow@groupama-sud.fr

fred a dit…

On ne pense qu'a vous et je voudrais recevoir quelques Pringles locaux... Juste pour comparer au Pringles Gourmet ;-))

Pleins de gros bisous a My, a Cricri, Sandyyyy et a toi Crocodile Dundee !

A tres vite dans un autre pays plus pan americain. Cheers my friends

Albert, Cumbrian sheep.

BECASSINE a dit…

On est tout nu ici, il manquait Fafa, après Crici et maintenant Coco, heureusement Crici rentre bientôt.

Fafa et MyMy vous êtes géniaux, c'est terrible ce que vous faites en plus vous êtes heureux et beaux sur ces magnifiques photos.

Je vous fais pleins de gros gros bisous.

Maryse

Anonyme a dit…

Coucou les n'amis
Juste un gros poutou est plein de belle pensées pour vous
bonne éclate à bientôt
Gounou